Le Centre communautaire L’Amicale de la région de Durham, à Whitby, recevait ses membres le samedi 17 août dernier pour célébrer la fête des Acadiens, une première pour l’organisme. Au menu de la soirée, repas typiquement acadien avec du fricot au poulet (cousin de la fricassée au Québec).

Le fricot était un mets de grandes occasions. Lorsque des visiteurs arrivaient ou qu’il y avait une fête regroupant beaucoup de monde, comme les frolics, les corvées ou les veillées, on tuait toujours une poule pour faire un fricot. Aujourd’hui encore, presque toutes les familles acadiennes font le fricot à la poule ou au poulet. Comme dessert, les bénévoles de L’Amicale avaient préparé des pets de sœur, au grand plaisir des participants qui en ont redemandé plus d’une portion.

Après le repas, les convives avaient rendez-vous avec une personnalité acadienne bien connue des aînés, le Dr Gilles Lapointe, pour une conférence intitulée « L’art de vieillir en santé et heureux ». Le Dr Lapointe a animé, de 1989 à 1992, l’émission Gilles Lapointe, M.D. sur le réseau TVA. Il a été également chroniqueur-santé pour la revue « 7 jours » (1989-1992) ainsi que pour le journal « Le Soleil » (1990-1996). Il a été pendant longtemps l’animateur du Téléthon Info-Cancer (Est-du-Québec) à Rimouski.  

Il est particulièrement intéressé par la médecine préventive, le sport, la gestion du stress et un meilleur équilibre de vie. C’est à travers ses conférences empreintes d’humour qu’il donne depuis 1982 qu’il vise à faire prendre conscience aux gens que la santé, c’est la vie.

Accompagné de sa guitare, le Doc Lapointe (ainsi affectueusement nommé par son public) a joué quelques chansons pour détendre l’atmosphère. « Je ne suis pas un chanteur, dit-il d’entrée de jeu, je suis un chanteux! » Originaire d’une grande famille du Nouveau-Brunswick, il a appris très jeune à chanter et jouer de la musique pour les grandes occasions. Il a fait chanter l’auditoire sur les airs de Que sera sera, Spanish eyes, When my blue moon turns to gold again et la chanson acadienne de Bobby Hachey, Excusez-moi monsieur.

Maintenant qu’il avait l’attention de tous, il a débuté sa conférence avec humour. « Je suis avant tout médecin, j’ai mon diplôme, je ne l’ai pas acheté, dit-il en riant. Combien d’entre vous êtes en santé? ». Plusieurs mains se lèvent dans la salle. Puis il ajoute : « Combien d’entre vous ne prennent pas de pilules? » Très peu de mains se sont levées cette fois-ci, la salle étant majoritairement remplie d’aînés. Il a par la suite donné plusieurs exemples de toutes les raisons pour lesquelles les gens prennent une, deux ou plusieurs pilules.

« Le but de la présentation n’est pas de rallonger votre vie, explique le Doc Lapointe, mais plutôt de vous aider à vieillir en santé, de vivre du bonheur pendant les années qu’ils vous restent. » Il a parlé de l’art de dire les vraies choses et du fait que les gens ont longtemps commis l’énorme erreur d’associer le vieillissement à une accumulation de déficits et de maladies.

« On traite les bobos avec des pilules mais pas la source du problème », ajoute t-il en donnant plusieurs exemples avec humour, mais combien véridiques. Il a également touché au sujet des jeunes et des nouvelles technologies (jeux vidéos, téléphones intelligents, etc.) avec cette phrase célèbre d’Albert Einstein : « Je crains le jour où la technologie dépassera l’être humain. Nous aurons alors créé une génération d’idiots ». Le public a bien ri.

« Robert Frost a dit : “La raison que l’inquiétude tue plus de personnes que le travail, c’est que les gens s’inquiètent plus qu’ils ne travaillent”, enchaîne le conférencier recevant l’approbation de l’auditoire. Il n’y a aucune recette miracle pour vieillir en santé, que des solutions pratico-pratiques. Se calmer les nerfs, c’est 80 % de notre santé. Charlie Chaplin a dit : “Le jour le plus gaspillé dans la vie est celui où l’on ne rit plus”. Le rire est la santé. »

Le Doc Lapointe a conclut par ces mots : « N’absorbez pas les énergies négatives transmises par ceux qui nous entourent. Les autres ne peuvent nous abattre si nous opérons avec les plus hautes énergies. C’est cela que la nature nous enseigne. Comme je le répète aux gens, n’arrêtez jamais de danser, de rire, d’apprendre, bref de vivre en harmonie. Le soleil, les fleurs, les arbres, le vent, le chant des oiseaux dans la nature, nous rappellent qu’on fait partie intégrante du monde naturel ».

Les organisateurs de cette soirée ont parlé d’une rencontre inspirante, d’autres d’un beau moment. Chose certaine, L’Amicale aura réussi cette première à l’occasion de la fête nationale de l’Acadie.

PHOTO: Le Dr Gilles Lapointe

C’est devant une salle comble que le spectacle-conférence a été offert.