En fonction depuis septembre dernier, l’École élémentaire Le Flambeau de Mississauga, a été inaugurée le vendredi 20 avril en présence des élèves, de parents, des enseignants et des responsables du Conseil scolaire Viamonde.

Troisième école publique élémentaire francophone de Peel, l’établissement situé à Meadowvale Village accueille près de 250 élèves de la maternelle à la 6e année, ainsi qu’une garderie du Cercle de l’amitié, la seule de la région à offrir un service de pouponnière.

Cette nouvelle école, dont les équipements extérieurs ont récemment été achevés, répond à une forte demande dans une région en croissance démographique, notamment francophone. «  De nombreux parents souhaitaient que leurs enfants reçoivent une éducation laïque dans leur secteur, a déclaré le président de Conseil scolaire Viamonde, Jean-François L’Heureux. Nous les remercions de leur confiance, ainsi que le ministère de l’Éduction qui nous appuie dans l’élargissement de notre réseau depuis plusieurs années. »

L’ouverture de l’école Le Flambeau est aussi le résultat d’un long processus débuté en 2015, a rappelé le conseiller scolaire local, Yvon Rochefort. « C’est un projet de grande envergure qui a demandé beaucoup d’organisation, a-t-il dit, remerciant ceux qui ont contribué à sa concrétisation, gage d’un « accès à des installations propices à l’apprentissage des élèves ».

Au cours d’une cérémonie animée par l’élève conseillère Koubra Haggar, plusieurs tableaux de danses se sont succédé sur la scène du gymnase. Devant une centaine d’adultes et autant de camarades de classe, des élèves appliqués et dynamiques ont démontré leur créativité et leur talents artistiques. La danse des élèves de 3e année, sur l’air du rappeur français Black M Sur ma route a captivé l’assistance. De même que plusieurs morceaux de violon exécutés avec beaucoup de poésie par une élève de l’école, seule sur scène.

Après avoir signé l’énorme crayon jaune du Conseil scolaire, le directeur de l’école Karim Bandali a dévoilé la plaque d’inauguration comportant la photo de l’ensemble des élèves de l’école. Appelant les enfants à être fiers de leur langue et de leur culture, il a insisté sur la signification du nom flambeau, une référence à la mission scolaire de déclencher et de maintenir la flamme des élèves. « Symbole d’énergie, d’espoir, de passion et de progrès, elle doit briller avec fierté en tout lieu et ne jamais s’éteindre. »

Pour M. Bandali, être le premier directeur d’une école est un grand privilège mais aussi un défi. Celui de « créer un climat scolaire, un sentiment d’appartenance avec des élèves qui viennent de différentes écoles. C’est ce à quoi nous nous sommes consacrés depuis septembre dernier. Ça prend du temps de tisser ce lien et que les élèves se disent “C’est mon école”. On a fait du chemin et la cérémonie d’aujourd’hui va souder encore un peu plus cette cohésion. », a-t-il confié à l’issue de l’inauguration de la 51e école du conseil scolaire qui prévoit deux autres ouvertures en septembre : à Bowmanville et Toronto-Bayview Nord.