Soirée d’ouverture du Mois de l’histoire des Noirs à Toronto

67

Le Mois de l’histoire des Noirs (MHN) bat son plein en ce mois de février à Toronto. Instaurée aux États-Unis au début du XXe siècle, la célébration qui, à ces débuts, était la Semaine de l’histoire des Noirs et dont les dates coïncidaient avec l’anniversaire d’Abraham Lincoln et de Frederick Douglas – dure aujourd’hui un mois entier et a rejoint ses voisins du Nord.

Véritable célébration de l’histoire de la diaspora africaine, l’événement annuel donne lieu à de nombreuses activités et cérémonies dans la Ville reine.
L’un des évènements les plus attendus est la traditionnelle soirée d’ouverture du MHN menée par le Centre francophone.

Pour sa douzième édition, le Centre francophone avait donné rendez-vous à la communauté à la Holy Eucharist Ukrainian Catholic Church de l’avenue Broadview, près du quartier grec pour une soirée familiale.

Familles et amis avaient répondu présent à tel point que la file d’attente s’étirait à l’entrée du lieu des festivités alors que la salle avait atteint son maximum de participants. Parmi les personnes présentes, de nombreux représentants de la communauté francophone étaient au rendez-vous et plusieurs retrouvaient des visages bien connus.

Dans la salle communautaire de l’église, les tables s’étiraient pour accueillir les invités et un kiosque de maquillage pour enfants avait été installé. De quoi voir gambader à travers toute la salle, des bouts de chou transformés en araignée ou papillon.

Au rythme de sons africains, les familles se reconnaissent et se saluent. La soirée a commencé avec un repas mettant à l’honneur des mets aux saveurs africaines et caribéennes. Beignet congolais, poulet à l’éthiopienne, les plats présentés donnaient l’eau à la bouche et les gens se pressaient devant le buffet.

La soirée, qui avait pour thème Tradition de l’élégance afro-caribéenne, mélange de style et de couleurs, a été l’occasion de mettre en avant les différents styles du continent africain lors d’un défilé de mode tout en charme et en couleurs.

Puis, le temps du spectacle mené aux rythmes des sons des différents artistes avec notamment Blandine qui a fait voyager les spectateurs sur ses terres natales, au Congo, ou encore le spectacle de Jahfaa.

Après le spectacle, les gens se sont levés pour se lancer sur la piste de danse aux rythmes afro-caribéens de Dj Misteuring. Une soirée qui a lancé en beauté le Mois de l’histoire des Noirs dans la métropole.