Une soixantaine d’Algériens et de francophones se sont retrouvés pour la célébration de l’Aid Al Adha au Collège Boréal.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Aid Al Adha, il s’agit « d’une célébration musulmane au cours de laquelle on sacrifie un mouton. Les musulmans célèbre l’Aid Al Adha après le pèlerinage à la Mecque, confie Souhila Benabadji, vice-présidente de l’Association algérienne du Grand Toronto (AAGT). De plus, cette fête généralement célébrée en famille prône le partage. »

Depuis ses deux mois d’existence, l’AAGT a mis en place trois événements qui ont rassemblé la communauté. « Les événements que nous organisons ne sont pas que pour les Algériens. Nous invitons tous les membres de la communauté francophone à y participer »,” indique Mme Benabadji. Et le message est passé. Faouzi Metouilli, président de l’Association marocaine, et Jean-François l’Heureux, président du Conseil scolaire Viamonde, avaient fait notamment le déplacement.

Au programme de cette fête, il y avait bien sûr le couscous, un plat très goûteux et un nombre impressionnant de pâtisseries orientales apportées par les Algériens.

Ce moment de rassemblement dans une ambiance festive fut un grand succès. Certaines personnes venues seules ont eu l’occasion de rencontrer d’autres membre de la communauté. Pendant ce temps-là, les plus jeunes ont pu faire du coloriage sur le thème de l’Aid Al Adha et se sont faits faire des tatouages au henné.

Sur la table près de l’entrée se trouvaient une exposition artisanale d’objets traditionnels algériens. À proximité, sur un portant, des vêtements traditionnels algériens étaient accrochés. « Les tenues sont différentes selon les régions », confie Fayza Abdallaoui.

Encore un événement réussi pour l’AAGT qui est d’ailleurs en pleine expansion. De plus en plus de gens deviennent membres.

Ceux qui n’ont pas encore découvert ou participé à un événement de l’AAGT auront l’occasion de se reprendre en septembre avec un spectacle au théâtre.