Après Uber, Toronto a accueilli le 12 décembre une deuxième entreprise qui offre une application mobile pour mettre en lien des conducteurs privés et des voyageurs.

L’entreprise Lyft a lancé son service à Toronto, ce qui constitue sa première expansion à l’extérieur des États-Unis.

L’arrivée de Lyft crée de fait une concurrence pour les chauffeurs d’Uber dans la métropole canadienne.

Lyft, elle aussi établie à San Francisco, avait annoncé son projet d’expansion à Toronto en novembre dernier, sans préciser la date de lancement du service. On parlait alors d’un coup d’envoi “avant les Fêtes”.

Lyft couvre un secteur allant de Hamilton à Oshawa, et jusqu’à Newmarket, au nord de Toronto.

Uber a fait son entrée au Canada il y a déjà plusieurs années, et depuis, l’entreprise a fait face à de nombreux litiges réglementaires avec les autorités, sans compter l’opposition des chauffeurs de taxi.

L’entreprise de taxi Beck soutient que Toronto, dont les rues sont déjà très encombrées, aurait très bien pu se passer d’un nouvel afflux de milliers de voitures. On estime aussi que ce genre de service n’encourage pas le recours au transport collectif.

SOURCE: La Presse canadienne

Crédit photo: GeorgeSocka.com