Cinéfranco remet le couvert! Sept films figurent au menu du festival du film francophone de Toronto qui braque cette année les projecteurs sur le Québec, du vendredi 21 au dimanche 23 avril aux Cinémas Carlton.
Premières nations, pour commencer, revisite à travers sept courts-métrages, sous forme de documentaire et de film d’animation, la richesse de la culture et de la créativité des peuples autochtones canadiens, le
21 avril à 17 h.
Dans Ça sent la coupe, de Patrick Sauvé (2017), Louis-José Houde joue le rôle de Max, un trentenaire passionné de hockey, qui a repris la boutique de ses parents après leur décès. Il devra surmonter le départ de sa copine, épaulé par sa bande de copains. À voir le 21 avril à 19 h.
Changement d’ambiance avec Miséricorde, un drame sombre de Fluvio Bernasconi (2016), le 22 avril à 14 h. Un pêcheur retrouve le corps d’un garçon renversé au bord d’une route perdue dans le Québec profond. Il décide de mener sa propre enquête et découvre que la coupable n’est autre qu’une policière du coin.
Dans La Chasse au collet de Steve Kerr (2016), le gibier s’appelle Éric. Interprété par Paul Doucet, ce créateur d’un site de rencontre extraconjugale entretient lui-même une liaison avec une maîtresse. Cette expérience va mettre son couple à rude épreuve. Le 22 avril à 16 h 30.
Avec Iqaluit (2017), Benoît Pilon signe un drame psychologique. Carmen, la femme d’un contremaître de chantier du Grand nord, se rend dans la capitale du Nunavut au chevet de Gilles, son mari gravement blessé. Elle découvre que son drame est lié à celui de Noah, un ami Inuk de Gilles. Ils partent alors ensemble sur la baie de Frobisher : Carmen pour obtenir des réponses, Noah pour empêcher son fils de commettre l’irréparable. Le 22 avril à 19 h.
Prank, une comédie réalisée par Vincent Biron (2016), raconte l’histoire de Stefie, un adolescent solitaire, recruté par Jean-Sé, Martin et Léa pour filmer leurs mauvais coups quotidiens à l’aide de son téléphone portable. Les quatre acolytes décident de monter un coup qui dépasse l’ampleur de leurs réalisations précédentes. Mais cette fois, qui sera la victime? Réponse le 23 avril à 15 h.
Dans Votez Bougon de Jean-François Pouliot (2016), le fondateur et chef du Parti de l’Écœurement National (PEN), Paul Bougon (Rémy Girard), est élu à la tête du pays et doit mettre en œuvre son programme populiste et démagogique de lutte contre l’inaction politique et la corruption. Aux urnes le 23 avril à 17 h 30.

Photos : Carmen (Marie-Josée Croze) et Noah (Natar Ungalaak) dans Iqaluit.