À la recherche de la prochaine star YouTube

86

Le Groupe Média TFO s’est donné comme mission de trouver les YouTubeurs de demain. Pour ce faire, TFO a lancé une grande tournée pancanadienne à la recherche de jeunes des régions francophones minoritaires au Canada.

Après la Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan, l’équipe de FlipTubeurs débarquait en Ontario et plus particulièrement à l’école Saint-Frère-André de Toronto.

Ce sont les YouTubeurs franco-ontariens Marie-Josée Lalande et Alex Normand qui sont responsables de l’animation du concours auquel 140 élèves de 12 à 14 ans participent.

« Nous notre but est d’initier les jeunes à la production vidéo. On passe deux jours complets avec eux. Le premier en salle de classe où c’est plus théorique. On leur montre comment bien s’exprimer devant la caméra, le son, l’éclairage, le montage, la réalisation. Et le jour 2, c’est vraiment la journée de production : le matin est dédié au tournage et l’après-midi, au montage », explique l’animatrice.

« Notre job est vraiment d’être les formateurs pendant ces deux jours, de vraiment guider et former les jeunes », ajoute Alex Normand.

En effet, 85 % des jeunes qui se sont lancés dans le concours découvrent la production de vidéo et le travail que cela implique.

« C’est vraiment comme une initiation. Beaucoup d’élèves ont le désir de le faire, mais ils ne savent pas pour où commencer », rapporte la Marie-Josée Lalande.

Le 10 avril, TFO annoncera en direct pendant l’émission FLIP les 16 vidéos finalistes. Parmi celles-ci, 14 seront sélectionnées par un jury du groupe Média TFO et deux des vidéos réalisées par les Fliptubeurs pourront se qualifier grâce au vote du public selon le nombre de vue et de mention J’aime.

Ensuite, les vidéos sélectionnées s’affronteront deux par deux durant l’émission FLIP, en direct. S’ils passent à la deuxième ronde, les élèves devront produire une seconde vidéo, par leurs seuls moyens cette fois-ci.

Ce sera le 25 mai que FLIP dévoilera le nom du grand gagnant. Un heureux élu qui aura la chance de se voir offrir une trousse de production vidéo comprenant un ordinateur portable, un logiciel de montage, ainsi qu’un kit de son et d’éclairage.

« C’est vraiment pour les encourager à continuer à faire des vidéos », note Marie-Josée Lalande.

Des vidéos qui porteront pour beaucoup sur le thème de l’humour, un aspect qui parle beaucoup aux jeunes malgré les difficultés impliquées.

« Les sketchs, c’est ce qu’il y a de plus difficile à faire, rapporte Alex Normand. Cela demande énormément de temps. Il y a vraiment un long processus d’écriture, il faut qu’il y ait du rythme.

« C’est le fun de voir la motivation des jeunes. Tout le monde est super impliqué dans le projet. Je pense que ce que les jeunes vont retenir le plus est tout le travail qu’il y a derrière pour monter une vidéo », conclut le YouTubeur. À suivre sur vos écrans!